GRÉVE RECONDUCTIBLE !

Manifestation Mardi 17 Départ 13h30 à République Via Bastille Pour arriver à Nation

Face aux provocations du 1er ministre et du ministre de l’éducation nationale, ce qui est à l’ordre du jour, c’est déclencher la grève unie, sans interruption jusqu’au retrait !

Face à cette mobilisation qui a conduit à ce que 70 % des enseignants du 1er degré et 75 % du 2nd degré soient en grève le 5 décembre, qu’a répondu le 1er ministre dans son allocution du 11 décembre ?

 Édouard PHILIPPE a confirmé qu’il voulait remettre en cause le statut général de la Fonction Publique et détruire la règle de calcul sur les 6 derniers mois pour y substituer le calcul sur toute la carrière.
 Il a confirmé que les enseignants allaient voir leurs pensions baisser, prenant l’engagement qu’il fallait que cette baisse soit « comparable » à celle des autres fonctionnaires.
 Il a annoncé l’allongement de la durée de cotisations et le report de l’âge de départ à 64 ans… et il demande aux organisations syndicales d’en organiser les modalités !

Concernant les mesures spécifiques aux enseignants, il a évoqué de vagues augmentations de revenus sous condition.
Le ministre Blanquer a précisé. Il se déclare prêt à augmenter les rémunérations en créant des primes non intégrées dans le salaire à la condition que les syndicats acceptent de «réformer» complètement l’organisation du travail des enseignants, en remettant en cause les congés.
Dans ces conditions, force est de constater que le gouvernement applique sa stratégie de la provocation face à la réalité du terrain.

Comment croire à la bienveillance de ce gouvernement :

  • qui vient de supprimer le contrôle du mouvement par les Organisations syndicales laissant le champ libre à l’arbitraire ;
  • qui vient de supprimer le contrôle par les Organisations syndicales des promotions des personnels ;
  • qui vient de supprimer le seul organe de protection santé : les CHSCT ! 

Quand dans le même temps, des personnels se suicident et que nombre sont en grande détresse !

Comment faire confiance à un gouvernement :

  • dont le porteur de la Réforme Delevoye cache qu’il est en réalité administrateur de l’Institut de formation de la formation des Assurances et que pour cela il touche 5 300€ par mois et que les Assurances se disent déjà les grandes bénéficiaires de cette réforme des retraites !

Comment faire confiance à un gouvernement :

  • dont le Ministre de l’éducation Nationale nous promet 1000 € de retraite pour une carrière complète.

Et cette liste est loin d’être exhaustive.

Si nous rentrons dans le système de retraite par point, c’est la fin de notre statut avec un montant de retraite garantie car le gouvernement confirme que la masse des retraites ne doit pas dépasser 14 % du PIB avec 300 000 retraités nouveaux par an !

UNE SEULE RÉPONSE : LA GRÉVE RECONDUCTIBLE !

C’est la raison pour laquelle la FNEC FP-FO propose à toutes les fédérations de l’éducation nationale de répondre aux attentes de nos collègues en appelant à déclencher, tous ensemble, avec nos syndicats du 1er et du 2nd degré la grève unie, sans interruption, jusqu’au retrait, comme le font les salariés de la SNCF et de la RATP.
C’est ce qu’ont décidé les personnels dans de très nombreux départements, comme à Paris, à Lyon, au PUY. Il est de notre responsabilité de généraliser la reconduction de la grève dans toutes les écoles et établissements de France.
Assemblées générales partout : décidez la grève et organisez sa généralisation !
La FNEC FP-FO appelle les personnels a participer à toutes les initiatives interprofessionnelles.

Manifestation Mardi 17Départ 13h30 à République Via Bastille Pour arriver à Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *